Avancer organisé

 

Pixabay-pocket-watch-1637392_1280
 

Comment s’organisent vos journées ?
Où se porte votre attention ?
Mesurez-vous les progrès accomplis ?


S’organiser pour mieux avancer

Que ce soit de façon mensuelle, hebdomadaire, journalière ou même plusieurs fois par jour, il est intéressant de répondre régulièrement aux 3 questions posées ci-dessous.

Elles vous recentrent de suite. Elles ont la faculté de vous faire revenir au moment présent. Elle vous permettent de vous poser, de prendre du temps pour vous et pour votre business. Et surtout, elles vous permettent de revenir en conscience à ce dont vous avez vraiment besoin ou envie.

Que ce soit pour vous fixer des objectifs, pour prendre une décision ou faire un choix important, prenez quelques instants et répondez franchement à ces trois questions.

L’une après l’autre, elles vont vous permettre de vous focaliser, vous ramener à la raison d’être principale de votre entreprise, tout en vous permettant de prendre suffisamment de recul pour commencer à bouger, pour avancer vers votre destination et pour agir dès la dernière réponse.

Peut-être cela vous demandera un peu plus de temps si vous n’êtes pas familier avec cette approche. Sachez pourtant que plus vous pratiquerez l’exercice, plus affinées seront vos réponses. Et meilleurs seront les actes tangibles que vous poserez.

Au fil du temps, vous prendrez l’habitude d’agir. Et les réponses concrètes à la question numéro trois vous apporteront des bénéfices qui seront très souvent à la hauteur de vos espérances.


Résultats garantis step by step

  1. De quoi ai-je réellement enVie ?
  2. Comment je me sens en y pensant ?
  3. Quelle est la PPPP action ?

De quoi avez-vous réellement envie ?

Qu’est-ce qui vous fait vraiment enVie ? Quel est votre moteur ? Qu’est-ce qui vous donne des ailes (et je ne parle pas de la boisson énergisante) ? Quelle est cette chose qui vous donne vraiment soif de rester en Vie ? Quel est ce besoin qui vous pousse à poursuivre votre route ? Qu’est-ce qui vous fait continuer à vous dépasser dans votre métier ?  Pourquoi avez-vous ce désir profond de persévérer dans votre activité ?


Comment vous sentez-vous en y pensant ?

Maintenant que vous avez la ou les réponse(s) à votre première question, allez un peu plus loin et fermez les yeux. Prenez un moment pour vraiment ressentir ce qui se passe à l’intérieur de vous en y pensant. Lorsque vous imaginez ce moteur et cette enVie, comment vous sentez-vous ? Que ressentez-vous à la simple idée que votre réponse se matérialise et se réalise ?

Pour que l’exercice soit complet, faites participer tous vos sens. Concentrez-vous sur vos ressentis. Vous êtes en présence de ce qui vous motive. Que voyez-vous ? Quels sont les sons environnants ? Que touchez-vous ? etc… Exercez-vous à décrire les émotions qui émergent à ce moment précis.

Ressentez-vous de la joie ? Est-ce un sentiment d’euphorie ? Avez-vous envie de danser ? De partager avec vos proches ou vos collaborateurs ? De crier votre exaltation sur tous les toits ? Eprouvez-vous de la fierté ? Vous sentez-vous simplement calme et en paix ? Entendez-vous une douce voix familière qui vous félicite ? Ressentez-vous avoir accompli quelque chose de grand (même une petite action peut représenter quelque chose d’important pour vous) ? Vivez-vous une sensation d’intense satisfaction ? Serait-ce peut-être un moment de bonheur ? etc…

Savourez ces ressentis, ils sont le signe que vos réponses sont alignées avec qui vous êtes et avec votre mission actuelle. Vos réponses sont en accord avec votre nature profonde. Et votre corps exprime simplement leur justesse.

Si ce n’est pas le cas, alors vous ressentirez probablement des choses d’un style bien différent. Comme par exemple, de l’angoisse, de la peur, de la tristesse, une voix pas très sympa qui (re)commence à vous critiquer, qui vous « casse » dès que votre enVie pointe le bout du nez, qui vous dit que vous n’y arriverez pas et que de toute façon ce n’est pas pour vous, etc…

Comme le disait Henry Ford en d’autres mots : quoique vous pensiez, vous avez raison.

C’est à vous de décider. C’est à vous de croire en ce qui vous plaira. C’est à vous de ressentir ce qui vous fait vibrer. Après tout, il s’agit de votre vie et personne d’autre ne la vivra à votre place. C’est à vous de la vivre. Qu’allez-vous donc en faire ?


PPPP action

A présent, vous savez ce qui vous fait vibrer. Cela vous met dans un état de grande joie à l’idée de savoir votre objectif atteint. Demandez-vous dès lors, quelle est la première prochaine plus petite action que vous pouvez déjà mettre en oeuvre.

Que pouvez-vous déjà faire là maintenant ? Comment pouvez-vous agir ? Que pouvez-vous déjà faire à l’instant pour avancer vers votre choix ? Cette première prochaine plus petite action va enclencher le mouvement. Elle va peut-être pouvoir débloquer une situation délicate. Elle va mettre le processus en marche. Vous allez faire un pas vers la réalisation de votre objectif. Rappelez-vous de la fable sur le lièvre et la tortue. Lentement et sûrement. C’est petit pas après petit pas que vous construirez sur des bases solides et que vous arriverez au succès de chacun de vos projets.

Vous ne savez pas par où commencer ? Faites un brainstorming. Elaborez un mindmap. Notez toutes les idées qui vous viennent, l’une après l’autre ou mélangées sur une grande feuille. Vous choisirez par la suite quoi faire en premier.

Quelle pourrait être votre première prochaine plus petite action là maintenant ? Lancez-vous. Voici quelques idées en vrac :

  • ouvrir votre agenda et marquer les créneaux horaires disponibles
  • appeler ce client que vous rêvez de rencontrer
  • prendre le téléphone et commander les classeurs pour votre nouvelle année fiscale
  • décider de déléguer une partie de votre administratif pour vous consacrer à votre métier
  • programmer un team building
  • fixer rendez-vous avec un professionnel : coach, webmaster, community manager, pro du marketing, ou…
  • commander une pizza et avoir un vrai tête-à-tête avec votre partenaire
  • acheter les croissants/petits pains au chocolat et déjeuner avec votre équipe
  • choisir et vous inscrire à une formation spécifique
  • sortir promener le chien pour changer d’air
  • modifier l’emplacement de votre table de bureau pour avoir enVie d’y travailler
  • noter chaque semaine dans votre agenda votre moment de ressourcement
  • lister toutes les questions que vous n’osez pas poser à votre comptable
  • créer un simple tableau pour suivre vos chiffres
  • ranger vos cartes de visites ou demander à quelqu’un de les encoder
  • prendre quelques heures pour trouver le vêtement qui vous permet d’être à l’aise et vous donne confiance en vous
  • classer les papiers qui traînent sur votre bureau pour y voir plus clair
  • rassembler les contrats de vos fournisseurs, pour analyser leurs conditions
  • vous inscrire au prochain événement de réseautage, pour aller à la rencontre d’entrepreneurs de votre région
  • etc…

Et vous, quelles sont vos premières prochaines plus petites actions très concrètes ?


Avec enthousiasme et bonne humeur 😉

Téodora

Nouvelle Année

Pixabay-snowman-1073800_1280

Snowman-XmasTree-Pixabay

Avez-vous l’habitude de lister des objectifs à chaque Nouvelle Année ?
Que mettez-vous ensuite en place pour les réaliser ?
Et surtout, comment gardez-vous le cap au fil des mois ?


Voeux

Et si, en lieu et place des traditionnels souhaits et voeux de Nouvel An, nous nous laissions plutôt guider par la sagesse de 5 petites phrases ?

Et si, au lieu de dresser les éternelles listes d’objectifs, nous laissions infuser la sagesse de ces messages puissants et inspirants ?

Et si, une vision un peu différente, nous conduisait tout simplement vers un peu plus de liberté, de bonheur et d’amour ?


Accords toltèques

Avec ces 5 accords toltèques, Don Miguel Ruiz nous livre d’excellents conseils. Tel un véritable code de conduite. Ces accords représentent des valeurs de vie, que nous pouvons appliquer au quotidien.

Que nous soyons enfants ou adultes, nous pouvons les mettre en pratique. Chacun à notre niveau. Avec respect et bienveillance, ils nous ouvrent la porte vers un meilleur épanouissement.


1) J’ai une parole impeccable

Connaissez-vous le pouvoir des mots ?

Selon les cas, les mots ont cette capacité à nous élever. Il y a ces mots qui nous poussent à dépasser nos limites. Ceux qui nous encouragent. Ceux qui nous conduisent au-delà de nos rêves. Ceux qui nous portent malgré le blues des jours sombres. Ceux qui nous motivent à maintenir le cap. Ceux que les autres disent. Et ceux que l’on se dit à soi-même.

Mais il y a aussi les mots qui blessent. Ceux qui nous marquent au fer rouge. Qui laissent des marques indélébiles et nous laissent sans voix.

Au-delà du language non-verbal, qui raconte tellement sur nous, sans que nous ayons à ouvrir la bouche, il y a bien entendu, un petit espace pour le language verbal.

Le verbe est d’une puissance phénoménale. C’est par la parole que nous exprimons nos pensées, nos désirs et nos besoins. Tout comme la pensée crée, les mots matérialisent la pensée et lui permettent de prendre forme dans le réel.

Utilisons les mots de manière noble. Parlons avec intégrité. Cherchons les mots justes. Exprimons ce que nous pensons de manière sincère et bienveillante.


2) Je n’en fais pas une affaire personnelle

Ne prenons pas les choses trop personnellement. Souvent, nous ressentons ce que les autres disent de manière très personnelle. Comme si cela nous était destiné. Et nous nous sentons critiqué ou jugé.

Chacun vit et expérimente sa propre réalité. Celle des autres n’est pas la nôtre. Et de fait, la nôtre n’est pas la leur.

Ce que les autres disent n’est qu’une projection de leur réalité, de leur façon de voir les choses. Nous voyageons tous avec nos filtres et nos croyances. Ce qui crée des interférences et des parasites.

Prenons un peu plus de distance. Evitons de nous sentir continuellement visés. Ecoutons différemment et apprenons à relativiser.


3) Je ne fais pas de suppositions

Nous n’avons pas bien compris ? Osons demander des explications. Quels sont les faits ? Les choses ne sont pas très claires ? Demandons des éclaircissements. Arrêtons de ruminer sur ce que pensent les autres. Ou sur ce que nous pensons qu’ils croient.  L’imagination est très fertile. Donc, tenons-nous en aux faits et exprimons ce qui nous turlupine.

Posons des questions, pour éviter toute supposition ou malentendu. Gagnons du temps en apprenant à communiquer de façon claire et précise.

Quels sont nos besoins réels ? Apprenons à les formuler. Soyons courageux et exprimons ce que nous désirons vraiment.


4) Je fais toujours de mon mieux

Mon préféré. A lui seul, il permet de regrouper tous les autres.

Bien sûr, personne n’est parfait. Et cela ne sert à rien d’en faire trop peu, car cela va nourrir la frustration, les regrets et les auto-critiques. Evitons aussi d’en faire trop, car alors là nous risquons de nous épuiser. Oublions aussi la pression provoquée par les « je dois » ou les « il faut ».

Choisir en conscience, qu’à chaque instant, nous faisons de notre mieux. Ce mieux qui va évidemment évoluer avec le temps. Pas besoin d’avoir trop d’attentes ni d’être à la merci des jugements d’autrui. Quelles que soient les circonstances, décider de faire de notre mieux, jour après jour.

Faire de notre mieux. A tout point de vue. Pour que notre parole soit impeccable. Pour écouter et relativiser. Pour oser poser des questions et exprimer nos besoins. Pour écouter et développer notre esprit critique. Et voilà un super beau cercle vertueux !


5) Je suis sceptique et j’apprends à écouter

Evitons de croire tout ce qui se dit. Tout ce que nous avons toujours pris pour acquis. Que ce soit de la part des autres ou vis-à-vis de nous-mêmes.

Apprenons à remettre en cause certaines vérités. N’avalons pas toutes les couleuvres qu’on nous présente sans rechigner.

Développons notre esprit critique. Ecoutons au-delà du simple discours. Quelle intention y décelons-nous ? Quel est le vrai message ? Pas besoin d’avoir raison ou de vouloir prouver quoi que ce soit. Il suffit d’écouter.

Lorsque l’autre communique, il communique son point de vue et sa vérité. Ecoutons avec respect, sans jugement. Grâce à cette écoute véritable, nous pourrons percevoir les messages impeccables.


Et vous, quel accord allez-vous mettre en pratique dès le mois prochain ?

Avec enthousiasme et bonne humeur 😉

Téodora