Accueil » Mieux-être » Rubik ou l’art de la simplicité

Rubik ou l’art de la simplicité

Pixabay-180406-cube-427897_1920

Connaissez-vous ce célèbre cube ?
Est-ce un horrible casse-tête ?
Êtes-vous un fan inconditionnel ?


Précieuses 24 heures

Nous disposons tous de 24 heures par jour. L’idéal ai-je entendu dernièrement, c’est les 3 x 8 ! C’est-à-dire que dans le meilleur des mondes, nos 24 heures quotidiennes seraient réparties en trois parts égales de 8 heures. Notre journée serait ainsi composée de 8 heures d’activités + 8 heures de loisirs + 8 heures de repos = 24 heures d’épanouissement heureux !

Cette phrase a été une véritable révélation. Pourtant, lorsque j’ai demandé autour de moi si quelqu’un connaissait, la grande majorité des personnes interrogées m’a répondu : « Comment ça, tu ne connais pas ? Mais tout le monde sait ça ! ».  … Ah bon …

Je pense en effet que j’ai sûrement dû l’entendre à l’époque. Mais comme elle m’a semblée tellement utopique à appliquer, je l’ai tout simplement zappée. Elle n’avait aucun intérêt pour moi. Elle ne me convenait pas du tout puisque je la trouvais irréalisable, vu que je retiens ce que j’applique et expérimente au quotidien.

Revenons à cette fameuse formule des 3 x 8. Qu’en est-il en réalité ? Arrivez-vous à trouver cet équilibre idéal ? Comment pouvez-vous atteindre cette belle répartition ? Ne dévorez-vous pas toujours un morceau bien plus qu’un autre ? Dans la grande majorité des cas, que ce soit par « obligation » ou par la « force des choses », c’est bien souvent le sommeil et les loisirs qui en pâtissent et passent tout simplement à la trappe.

Simplifier

Ce constat vous indiffère ? Passez votre route. La suite n’a aucun intérêt pour vous. Félicitations, puisque votre vie vous convient telle qu’elle est actuellement.

Mais si vous souhaitez ou si vous vous surprenez à rêver à une nouvelle répartition de votre temps, alors vous trouverez ici 2 conseils à mettre en pratique dès la fin de votre lecture. Vous pourrez ainsi tendre vers un mieux-être qui est entièrement à votre portée.

1. Les questions

Commencez par vous poser plein de questions. Poussez à chaque fois la réflexion un cran plus loin. Lorsque vous avez une réponse, allez voir ce qu’il y a encore derrière. Continuez à vous questionner. Allez découvrir quelle autre motivation est cachée derrière votre explication. Très souvent, la première réponse est assez banale. Mais lorsque vous creusez, vous allez trouver de véritables pépites. Vous allez vous retrouver face à vos motivations profondes. Peut-être en aurez-vous une seule. Peut-être en aurez-vous plusieurs. Peu importe.

L’important est que cela sonne juste pour vous. Votre réponse va résonner en vous. Vous pourrez peut-être sentir que les choses s’alignent intérieurement. De toute façon, chaque personne est différente. Votre réponse ne correspondra peut-être pas du tout à celle de votre partenaire ni à celle de votre meilleur ami. Et c’est tant mieux.

Car lorsque vous serez face à votre motivation profonde, c’est elle qui va devenir votre moteur. C’est elle qui va vous pousser à avancer, à maintenir le cap vers le changement. C’est elle qui va vous permettre d’aller vers plus de satisfaction et vers un meilleur équilibre.

Quelques exemples de questions :
-Pourquoi avez-vous envie de changer ?
-Pourquoi voulez-vous trouver un équilibre ?
-Cet équilibre vous est-il indispensable ?
-Qu’auriez-vous à gagner à changer vers plus d’équilibre ?
-Qu’auriez-vous à perdre si cet équilibre était présent dans votre vie aujourd’hui ?
-D’autres personnes en seraient-elles affectées ?
-Cela vous poserait-il un problème ?
-Est-ce une raison suffisante pour faire du surplace ?
-Quelles sont vos plus grosses craintes ?
-Qu’est-ce qui vous fait le plus peur dans ce changement ?
-Combien de temps pourrez-vous encore vivre ainsi ?
-Comment vous sentiriez-vous dans 10 ans si tout reste pareil ?
-Seriez-vous heureux et fier de qui vous êtes ?
-Quelles sont vos plus grandes forces ?
-Quels sont les traits de caractère qui vont vous soutenir vers le changement ?
-Maintenant que vous vivez l’équilibre au quotidien, comment vous sentez-vous ?
-Etc…

Prenez le temps de répondre à ces questions. Ou à celles qui sont les vôtres. Celles qui traversent votre esprit pour le moment. Répondez franchement. En toute sincérité. Personne ne va vous lire. Ce que vous faites là, c’est pour vous. Ne vous jugez pas. Soyez bienveillant envers vous-même. Vous en avez tellement besoin.

Notez vos réponses. Vous aurez ainsi la possibilité d’y revenir lorsque votre moral sera au plus bas. Elles vont maintenir votre motivation. Car vos réponses seront votre motivation et vous permettront de traverser les épreuves et d’arriver joyeusement à bon port.

Ce temps de réflexion, que vous allez vous accorder est vraiment nécessaire pour aller de l’avant. Cette réflexion et vos réponses vont matérialiser votre envie ou votre besoin de changer vers un mieux.

Très souvent, les gens qui disent « ça ne marche pas » sont ceux qui n’ont même pas essayé. Très souvent, les choses qui fonctionnent sont les plus simples. Et c’est justement parce qu’elles sont simples que beaucoup de personnes n’essaient même pas de les appliquer ou de tester un nouveau concept.

Mais vous, vous êtes différent. Vous, vous voulez avancer. Vous voulez sincèrement changer. Et donc, vous mettez toutes les chances de votre côté pour y arriver.

2. Les limites

Chaque jour, vous faites une quantité de choix. Par exemple : se lever à 6 heures ou à 11 heures, porter le pull brun ou la chemise rose, prendre un petit déjeuner ou un lunch, rouler en voiture ou prendre les transports, tourner à gauche ou à droite, sortir à la pause ou discuter avec les collègues, lire un livre ou regarder la télé, répondre ou se taire, réaliser ses objectifs ou se laisser aller, etc…

Dans la grande majorité des cas, vous n’avez que peu d’influence sur les situations ou le contexte extérieur. Le seul grand pouvoir qui entièrement vôtre est celui de l’attitude que vous allez choisir d’avoir face aux situations ou à votre environnement. Vous avez le choix de vos pensées et de vos actions. C’est une opportunité fabuleuse. Profitez-en.

Donc, si vous êtes conscients que vous disposez de 24 heures par jour, vous allez peut-être souhaiter les vivre le plus en accord possible avec vos choix profonds. Ce qui va poser la question des « limites ».

Qu’est-ce qu’une limite ? Comment fixer vos limites ? Dans quelle situation mettre des limites ? Et surtout, qu’est-ce qui est vraiment important pour vous ?

Pour en prendre de plus en plus conscience, vous allez commencer par de petites expériences. Surtout si vous n’êtes pas encore habitués à poser vos limites. Un pas après l’autre, vous allez tester et apprendre à dire « non » à certaines choses ou à certaines personnes.

Cela va vous permettre de choisir entre ce qui est vraiment essentiel pour vous et ce qui est inutile et qui gaspille votre énergie et surtout votre temps.

Avez-vous déjà vécu la situation suivante : une personne vous demande quelque chose, à laquelle vous dites « non » intérieurement … alors que vous vous entendez dire « oui » extérieurement ?

Pour vous aider à mieux poser vos limites, vous allez commencer par des situations simples, qui ne portent apparemment pas à conséquence. Ces petits « non » d’apparence assez inoffensifs vont vous motiver à continuer l’expérience. Cela vous permettra de vous affirmer petit à petit. A votre rythme. Pour mieux avancer vers votre objectif. Vous allez vous respecter tout en respectant la personne face à vous.

Lorsqu’on vous demande un service, vous pourrez passer par cette étape intermédiaire :
1) Regardez la personne et souriez (intérieurement ou véritablement).
2) Prenez une profonde inspiration, puis expirez.
3) Répondez en souriant (intérieurement ou véritablement) : « je vais y réfléchir et je te réponds d’ici 1 heure » (ou tout autre moment à votre choix).

En prononçant ces quelques mots, vous vous rendrez compte au fur et à mesure, que la décision peut vraiment être vôtre. En fait, c’est votre choix que vous allez exprimer. Vous allez vous offrir du temps pour prendre le recul nécessaire. Vous avez le choix d’accepter si cela vous fait plaisir ou de refuser si cela ne vous convient pas.

Cette manière de répondre vous permettra de vous exercer pendant quelques temps. Le temps qu’il vous faudra et qui vous est nécessaire pour prendre plus d’assurance. Et lorsque vous aurez suffisamment confiance en vous, vous pourrez alors répondre le plus simplement du monde par un « non » calme, franc et posé.

Poser vos limites va vous permettre de vraiment choisir ce qui est important et essentiel pour vous. Vous allez poser des choix et des limites en fonction de vos valeurs et de votre état actuel. Votre réponse pourra être différente selon les cas. Êtes-vous fatigué ou en pleine forme ? Êtes-vous pressé ou avez-vous la journée devant vous ? etc…

C’est tout naturellement que vous allez faire un tri sélectif. Vous allez pouvoir éliminer tout ce qui est finalement insignifiant et vous prend beaucoup trop de temps. Et vous pourrez choisir de conserver ce qui vous plaît et vous correspond profondément.

En posant vos limites, vous allez dire « non » à certaines personnes ou à certaines choses. Cela vous permettra de « vous » dire « oui » ! Dire « oui » à ce qui est important et essentiel pour vous. Ce qui vous conduira vers plus de bonheur au quotidien. Vous pourrez aussi montrer l’exemple. Car en prenant soin de vous et en vous respectant, vous serez capable de respecter les choix des autres également. Je vous souhaite une excellente route vers votre équilibre.


Et vous, qu’est-ce qui détermine vos choix ?


Avec enthousiasme et bonne humeur 😉

Téodora

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s