Accueil » Objectifs » Nouvelle Année

Nouvelle Année

Pixabay-snowman-1073800_1280

Snowman-XmasTree-Pixabay

Avez-vous l’habitude de lister des objectifs à chaque Nouvelle Année ?
Que mettez-vous ensuite en place pour les réaliser ?
Et surtout, comment gardez-vous le cap au fil des mois ?


Voeux

Et si, en lieu et place des traditionnels souhaits et voeux de Nouvel An, nous nous laissions plutôt guider par la sagesse de 5 petites phrases ?

Et si, au lieu de dresser les éternelles listes d’objectifs, nous laissions infuser la sagesse de ces messages puissants et inspirants ?

Et si, une vision un peu différente, nous conduisait tout simplement vers un peu plus de liberté, de bonheur et d’amour ?


Accords toltèques

Avec ces 5 accords toltèques, Don Miguel Ruiz nous livre d’excellents conseils. Tel un véritable code de conduite. Ces accords représentent des valeurs de vie, que nous pouvons appliquer au quotidien.

Que nous soyons enfants ou adultes, nous pouvons les mettre en pratique. Chacun à notre niveau. Avec respect et bienveillance, ils nous ouvrent la porte vers un meilleur épanouissement.


1) J’ai une parole impeccable

Connaissez-vous le pouvoir des mots ?

Selon les cas, les mots ont cette capacité à nous élever. Il y a ces mots qui nous poussent à dépasser nos limites. Ceux qui nous encouragent. Ceux qui nous conduisent au-delà de nos rêves. Ceux qui nous portent malgré le blues des jours sombres. Ceux qui nous motivent à maintenir le cap. Ceux que les autres disent. Et ceux que l’on se dit à soi-même.

Mais il y a aussi les mots qui blessent. Ceux qui nous marquent au fer rouge. Qui laissent des marques indélébiles et nous laissent sans voix.

Au-delà du language non-verbal, qui raconte tellement sur nous, sans que nous ayons à ouvrir la bouche, il y a bien entendu, un petit espace pour le language verbal.

Le verbe est d’une puissance phénoménale. C’est par la parole que nous exprimons nos pensées, nos désirs et nos besoins. Tout comme la pensée crée, les mots matérialisent la pensée et lui permettent de prendre forme dans le réel.

Utilisons les mots de manière noble. Parlons avec intégrité. Cherchons les mots justes. Exprimons ce que nous pensons de manière sincère et bienveillante.


2) Je n’en fais pas une affaire personnelle

Ne prenons pas les choses trop personnellement. Souvent, nous ressentons ce que les autres disent de manière très personnelle. Comme si cela nous était destiné. Et nous nous sentons critiqué ou jugé.

Chacun vit et expérimente sa propre réalité. Celle des autres n’est pas la nôtre. Et de fait, la nôtre n’est pas la leur.

Ce que les autres disent n’est qu’une projection de leur réalité, de leur façon de voir les choses. Nous voyageons tous avec nos filtres et nos croyances. Ce qui crée des interférences et des parasites.

Prenons un peu plus de distance. Evitons de nous sentir continuellement visés. Ecoutons différemment et apprenons à relativiser.


3) Je ne fais pas de suppositions

Nous n’avons pas bien compris ? Osons demander des explications. Quels sont les faits ? Les choses ne sont pas très claires ? Demandons des éclaircissements. Arrêtons de ruminer sur ce que pensent les autres. Ou sur ce que nous pensons qu’ils croient.  L’imagination est très fertile. Donc, tenons-nous en aux faits et exprimons ce qui nous turlupine.

Posons des questions, pour éviter toute supposition ou malentendu. Gagnons du temps en apprenant à communiquer de façon claire et précise.

Quels sont nos besoins réels ? Apprenons à les formuler. Soyons courageux et exprimons ce que nous désirons vraiment.


4) Je fais toujours de mon mieux

Mon préféré. A lui seul, il permet de regrouper tous les autres.

Bien sûr, personne n’est parfait. Et cela ne sert à rien d’en faire trop peu, car cela va nourrir la frustration, les regrets et les auto-critiques. Evitons aussi d’en faire trop, car alors là nous risquons de nous épuiser. Oublions aussi la pression provoquée par les « je dois » ou les « il faut ».

Choisir en conscience, qu’à chaque instant, nous faisons de notre mieux. Ce mieux qui va évidemment évoluer avec le temps. Pas besoin d’avoir trop d’attentes ni d’être à la merci des jugements d’autrui. Quelles que soient les circonstances, décider de faire de notre mieux, jour après jour.

Faire de notre mieux. A tout point de vue. Pour que notre parole soit impeccable. Pour écouter et relativiser. Pour oser poser des questions et exprimer nos besoins. Pour écouter et développer notre esprit critique. Et voilà un super beau cercle vertueux !


5) Je suis sceptique et j’apprends à écouter

Evitons de croire tout ce qui se dit. Tout ce que nous avons toujours pris pour acquis. Que ce soit de la part des autres ou vis-à-vis de nous-même.

Apprenons à remettre en cause certaines vérités. N’avalons pas toutes les couleuvres qu’on nous présente sans rechigner.

Développons notre esprit critique. Ecoutons au-delà du simple discours. Quelle intention y décelons-nous ? Quel est le vrai message ? Pas besoin d’avoir raison ou de vouloir prouver quoi que ce soit. Il suffit d’écouter.

Lorsque l’autre communique, il communique son point de vue et sa vérité. Ecoutons avec respect, sans jugement. Grâce à cette écoute véritable, nous pourrons percevoir les messages impeccables.


Et vous, quel accord allez-vous mettre en pratique dès le mois prochain ?

Avec enthousiasme et bonne humeur 😉

Téodora


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s